Quand le pardon vient frapper à votre porte – partie 1

mai 15, 2013 dans À propos de Nathan Malory, Réflexions

Je ne sais pas vous, mais certains se posent des questions existentielles : « Quelle glace je vais prendre aujourd’hui ? Vanille ou chocolat ? », d’autres encore s’interrogent — quel dilemme ! — sur la paire de chaussures qu’elles doivent acheter. Rouges ou noires ? (Ne souriez pas, ça existe vraiment et pour les femmes, c’est EXISTENTIEL !). En général elles prendront les deux…pardon…les quatre :-)
Je sens que je vais me faire plein d’amies sur ce coup là… Pas taper, pas taper  :-)

Ces derniers mois je me suis, pour ma part, interrogé sur le pardon.
Eh oui, c’est une question comme une autre ! Quelle est donc cette étrange bestiole connue des uns et pas des autres ? Pourquoi, ou comment certains font-ils pour pardonner pendant que d’autres n’y arrivent pas ? Peu importe qu’ils essayent ou pas d’ailleurs. Qu’est-ce que le pardon ? A quoi ça peut bien servir ? Peut-tout tout pardonner ? Sur quels critères ? Doit-on attendre que la personne nous demande pardon pour pardonner ou pas ? Le pardon a-t-il un prix ? Doit-on attendre d’avoir pardonné pour pardonner ou faut-il d’abord pardonner pour pardonner ? Y a-t-il une clé, et si oui, où peut-elle bien se cacher ?

Je vous assure, ce sont de VRAIES questions qui m’ont torturé l’esprit pendant des mois ! Un questionnement qui ressemble d’ailleurs davantage à un voyage dans un tunnel tellement on semble avancer dans l’obscurité au fur et à mesure que l’on avance ; mais avec l’espoir — un peu quand même — de trouver une certaine lumière. Une lumière pas si évidente que ça à trouver car le pardon semble tout autant universel que relatif.

La démarche inverse est tout aussi pertinente. Demander pardon peut, au fond, être tout aussi difficile que de pardonner. Dans un cas comme dans l’autre, il me semble important de considérer, et ceci de manière égale, autant sa propre position que celle de l’autre personne.

Au cours des derniers mois, je me suis donc interrogé. J’ai lu (Arendt et Jankélévitch entre autres). J’ai assommé les gens de mes questions, un peu comme un enfant curieux de comprendre quelque chose qu’il venait juste de découvrir : « Dites, pour vous c’est quoi le pardon ? ». J’ai également provoqué des rencontres…au point de rencontrer un prêtre, moi qui suis radicalement athée, en plus d’être rancunier, pour avoir le regard d’un homme de foi. J’en ai fait du chemin !

La quête du pardon vous interpelle ? Alors, ne ratez pas la suite dans un prochain billet… :-)

Share

Témoignages emballés en cadeaux

avril 6, 2012 dans À propos de Nathan Malory, Être écrivain, Réflexions, Témoignages, Un peu de poésie, Œuvres littéraires

Je suis surpris.

J’ai des retours de mes lecteurs sur mon recueil de poésie. Logique.

Tellement logique que je ne m’y attendais pas… J’aurai dû pourtant ! Je m’en veux. :-)

Il y a des gens que je connais. D’autres un peu moins. Et d’autres qui sont de parfaits inconnus !

Ces « inconnus »…je n’ai pas du tout eu le réflexe de les encourager à me contacter par la suite pour me donner leurs impressions. Ils l’ont fait de leur propre initiative. Je penserai dorénavant à leur demander de me raconter ! Pour avoir encore plus de retours ! Et puis c’est plus sympa. C’est une façon de faire du tricot avec les cœurs. Transformer des rencontres éphémères  et tisser des liens.

Je ne parle pas de liens superficiels comme on en voit tant maintenant dans notre société globale. Non.

Je parle de vrais liens, basés sur l’essentiel, sur des échanges profonds. C’est-à-dire sur l’âme humaine. Ceux-là mêmes qui manquent justement. Construire et pas seulement profiter, c’est ça aussi changer la vie. Et changer la société chacun à son niveau.

Quoi qu’il en soit, tous ces gens, connus et inconnus, qui ont pris la peine de me faire ce cadeau, ont tous un point en commun. Ils m’ont lu.

J’avoue que c’est un peu nouveau tout ça pour moi. ça fait drôle !

Et…

Ils m’ont offert leurs témoignages.

Ils m’ont dévoilé leurs ressentis.

Ils m’ont raconté leur voyage.

À l’oral ou à l’écrit.

Je les ai entendus et lus à mon tour.

Tiens ? Les cadeaux seraient-ils revenus à la mode ?…

Mais grâce à eux, j’ai eu une idée ! Celle de créer un livre d’or pour chacun de mes recueils car ce qu’ils ressentent est vraiment beau ! Pas envie de garder juste pour moi. Mais au contraire partager. C’est la moindre des choses que je puisse faire pour les remercier ! :-)

Merci à vous lecteurs, qui me donnez de nouvelles idées et m’encouragez à continuer !

Share

Nathan Malory membre de l’UERA !

avril 5, 2012 dans À propos de Nathan Malory, Événements

photonathanmalory

 

Me voici maintenant membre de l’UERA (Union des écrivains de Rhône-Alpes) !

Un illuminé de la vie ! Voilà ce qu’est Nathan Malory ! Un type un peu bizarre. Passionné ! Rebelle aussi ! Un touche-à-tout originaire de Paname. Tombé dans la fontaine des mots dès le plus jeune âge, il a toujours été un explorateur de nouveaux mondes intérieurs. Déjà à l’école, il était voyageur et passait plus de temps à arpenter les reliefs accidentés de la vie en se perdant avec plaisir dans les livres et les mots. Taquin dans l’âme, Nathan Malory aime s’amuser avec ses amis. Jouer de leurs sens, et de leurs sons. Tantôt pour provoquer, tantôt pour toucher. Son style littéraire ? Aucun. Il est inclassifiable. C’est tout un orchestre d’émotions vastes et variées qu’il conduit pour créer un univers à part. Le sien. Une seule idée en tête : faire voyager et tisser un lien avec le lecteur. Lui parler de cœur à cœur.
Lyonnais d’adoption, il aime cette région et c’est de celle-ci qu’il a décidé de se lancer…dans les mots bien évidemment !

Accepte des déplacements avec tous publics pour des rencontres, débats, tables rondes, signatures.

Un grand merci à tous les cons et les empêcheurs de tourner en rond rencontrés dans ma vie ! Ils m’ont permis d’arriver là où je suis aujourd’hui. Comme quoi les cons, des fois, ça peut servir aussi !

Merci à tous les autres bien entendu qui ont crû en moi et m’ont encouragé dans ma folie artistique ! :-)

 

Share

Mon esprit mon pays !

mai 30, 2011 dans Travaux en cours, Un peu de poésie, Œuvres littéraires

 

Ayant perdu mon chemin en route

Je m’en suis allé

À la recherche de mon identité

 

À l’instar de Christophe Colomb

J’ai entamé ce nouveau périple

Et découvert un nouveau monde

 

De personnes en rencontres

De rencontres en découvertes

Et de découvertes en relations

 

J’ai alors exploré cet ami

Qui sommeillait en moi

Et qui m’était inconnu

 

Quel choc !

D’une rencontre aussi soudaine

Mais ô combien attendue

 

Je croyais avoir trouvé mais en fait non

J’ignorais encore que ce n’était que le début

D’un voyage beaucoup plus long et plus lointain

 

Au fur et à mesure de nos échanges continus

J’ai commencé à te connaître

Toi mon ami de toujours

 

J’ai appris et toi aussi

Et d’un seul regard échangé

Nous avons tout compris

 

Nathan Malory – Travaux en cours, éditions Arkhadia

Here is the Music Player. You need to installl flash player to show this cool thing!

Share

Le bonheur en citation

janvier 2, 2011 dans Citations et aphorismes de Nathan Malory

 

Le bonheur est comme une chasse au trésor. C’est un voyage parfois long, semé de bons et de mauvais moments, de bonnes et de mauvaises rencontres. Chaque événement vécu étant une épreuve qui permet de mieux y goûter quand on l’a trouvé. Attention cependant ! Car une fois découvert, il reste encore à être enrichi et cultivé.


Share
Empowered by My Advanced Settings, by Xhanch Studio