Définitivement

mars 18, 2011 dans Coups de ♥

L’un des plus beaux textes d’un auteur que j’aime beaucoup…Grand Corps Malade

Pour vous Parents, au présent comme au futur.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=K_C-UG2zAuo[/youtube]

 

Share

Genèse et histoire de « Tourbillon »

janvier 12, 2011 dans Recueil "Tourbillon", Œuvres littéraires

 

J’avais déjà écrit quelques poèmes dans le passé, de façon épisodique, en fonction de mon temps et des circonstances qui avaient jalonné ma vie mais ils étaient tous éparpillés.

Il m’est alors venu à l’esprit l’idée de les rassembler et de voir ce que ça pourrait donner. Mon premier ouvrage était né. Il n’avait pas encore de nom.

Et puis en septembre 2010, ma vie a doucement commencé à sortir de la route. Une fois de plus. Je voyais le décor foncer sur moi…

L’asphalte devenait glissant. La visibilité sur le pare-brise était gênée par les gouttes. La conduite devenait de plus en plus difficile, de plus en plus aléatoire. Je n’avais plus de conduite assistée. J’ai alors repris l’écriture, de façon presque obsessionnelle, tous les jours.

Puis octobre noir, je suis sorti de la route…

L’un de ces moments où la vie prend un autre visage. J’écrivais surtout le soir, la nuit et les week-ends, c’était les seuls moments où j’avais vraiment le temps et la liberté de le faire. Une première mouture était terminée en octobre avec 33 poèmes et 47 pages.

Puis m’est venu le nom de « Tourbillon », qui m’a permis de réaliser la couverture. Il correspondait exactement à mon état d’esprit et à ce que je vivais à ce moment-là. Un bouleversement majeur d’émotions. Une spirale qui vous entraîne. Un moment de votre vie hors contrôle, qui vous échappe totalement.

Quand j’écris, j’aime créer un environnement, des conditions. Pour « Tourbillon », j’ai écrit seul, isolé et dans le noir. J’aime aussi la nuit et elle était propice à l’écriture lors de mes nombreuses insomnies.

Les seules lumières qui me tenaient compagnie étaient quelques bougies et l’écran de mon ordinateur. J’avais un diffuseur de parfum aussi. Enfin j’aime bien écouter de la musique lorsque j’écris…cette musique est variable et dépend de mon état d’esprit du moment.

Pour « Tourbillon », j’ai surtout écouté :

Puis au fur et à mesure des jours qui passaient, j’ai continué à écrire, je ne pouvais plus m’arrêter, j’en avais besoin…

« Tourbillon » était devenu un enfant. Il grandissait, avec ses besoins et ses caprices, il devenait de plus en plus mature. Il prenait vie et surtout du sens. Il avait réussi à me « capturer » et ma relation avec lui avait changé. Je prenais conscience de l’impact positif qu’il avait sur moi et de la direction que lui et moi devions prendre, ensemble.

Au final, j’aurai passé près de 4 mois sur ce premier recueil avec une cinquantaine de poèmes…

Je vous laisse les découvrir et tourner les pages…

Bonne lecture !

Couverture du recueil "Tourbillon" de Nathan Malory

 

 

Share
Empowered by My Advanced Settings, by Xhanch Studio