Commentaires et signatures du livre d’or

mai 31, 2011 dans Mise à jour du site

 

Bonsoir à tous !

Je viens de m’apercevoir qu’une erreur s’était glissée dans les lignes de code pour les commentaires et le livre d’or ! Il semblerait donc que vous ne pouviez pas jusqu’à maintenant, au moins, signer le livre d’or (à cause du Captcha notamment).

Je viens de corriger à l’instant et, a priori, le problème est éliminé ! Alors je vous invite à commenter et à signer le livre d’or ^^

 

Share

Mon esprit mon pays !

mai 30, 2011 dans Travaux en cours, Un peu de poésie, Œuvres littéraires

 

Ayant perdu mon chemin en route

Je m’en suis allé

À la recherche de mon identité

 

À l’instar de Christophe Colomb

J’ai entamé ce nouveau périple

Et découvert un nouveau monde

 

De personnes en rencontres

De rencontres en découvertes

Et de découvertes en relations

 

J’ai alors exploré cet ami

Qui sommeillait en moi

Et qui m’était inconnu

 

Quel choc !

D’une rencontre aussi soudaine

Mais ô combien attendue

 

Je croyais avoir trouvé mais en fait non

J’ignorais encore que ce n’était que le début

D’un voyage beaucoup plus long et plus lointain

 

Au fur et à mesure de nos échanges continus

J’ai commencé à te connaître

Toi mon ami de toujours

 

J’ai appris et toi aussi

Et d’un seul regard échangé

Nous avons tout compris

 

Nathan Malory – Travaux en cours, éditions Arkhadia

Here is the Music Player. You need to installl flash player to show this cool thing!

Share

Femmes victimes de discrimination sexuelle, témoignez !

mai 27, 2011 dans Événements, fiction en ligne, Réflexions, Œuvres littéraires

 

Je prépare actuellement un travail d’écriture qui nécessite des témoignages.

Bien que ce soit une fiction, il s’agit de traiter sérieusement les différents abus psychologiques, sociétaux et autres dont les femmes peuvent être victimes aujourd’hui dans le cadre de leur vie professionnelle à venir ou en cours.

L’objectif de cette fiction est de mettre à jour la discrimination sexuelle à l’égard des femmes et leurs difficultés rencontrées (qui puis est très difficile à prouver) dans leur carrière.

Je mettrai également en lumière le travail des institutionnels, associations et autres professionnels concernés par ces sujets.

Dans cette optique je suis à la recherche de femmes entre 20 et 40 ans ayant rencontré les situations suivantes :


- On vous a fait comprendre lors d’un entretien professionnel que vous pourriez décrocher un emploi si vous concédiez un droit de cuissage.

- Vous avez rencontré des difficultés à trouver du travail car vous étiez motarde.

- Vous avez touché ou vous touchez un salaire moins important à fonction, expérience et diplômes au moins égaux car vous êtes/étiez une femme.

- Vous avez dû travailler deux fois plus qu’un homme pour prouver que vous étiez autant capable

- Vous avez rencontré des difficultés à l’embauche car divorcée avec enfants.

 

Si vous connaissez des personnes susceptibles de témoigner dans le cadre d’un entretien en personne ou au téléphone, je suis à leur disposition par le formulaire de contact.

Bien entendu tout témoignage fera preuve de la plus grande confidentialité et sera traité sous anonymat.

 

Share

L’impossible et le possible en citation

mai 27, 2011 dans Citations et aphorismes de Nathan Malory

 

L’impossible c’est juste ce qu’on a jamais essayé de réaliser auparavant. Le possible c’est quelque chose que l’on pensait impossible et qui a été un jour, dompté, en possible grâce à l’audace de vouloir le réaliser !

 

Share

Des textes en mp3 !

mai 25, 2011 dans Événements, Mise à jour du site

Découvrez quelques-uns de mes textes en mp3 !

 

Here is the Music Player. You need to installl flash player to show this cool thing!

 

Share

La vie en citation

mai 14, 2011 dans Citations et aphorismes de Nathan Malory

 

La vie, c’est comme un escalier. Il y a deux façons de l’aborder selon la destination que l’on a envie d’atteindre. Soit on décide de descendre les marches pour vivre dans l’obscurité et regarder la vie d’en bas, soit on décide de les grimper pour vivre au sommet et regarder la vie d’en haut.


Share

« Reading cure », et si vous tendiez un livre ?

mai 1, 2011 dans Coups de ♥, Ici et là, Réflexions

 

Je suis, dernièrement, tombé sur un article de l’Express au sujet de la Reading cure. Voilà un titre bien alléchant, qui donne une autre dimension peut-être pas assez abordée, de l’aspect « thérapeutique » de la lecture en plus des raisons qui nous poussent à lire ; selon les personnes, les envies et les circonstances.

Avant d’aborder la Reading cure, il me paraît logique de faire un petit détour par ce que représente la lecture. Je vous invite d’ailleurs à lire l’un de mes billets précédents, me concernant, intitulé : « Tombé dans les mots ! ». Simple divertissement pour les uns, envie de découverte pour les autres, ou le plaisir de partager une lecture avec d’autres personnes, le livre est encore — ou aussi — pour d’autres (consciemment et inconsciemment), une possibilité d’entrer dans nos rêves (accessibles ou pas) ou de fuir certaines réalités parfois bien douloureuses et se révèle donc être une aide thérapeutique. Une sorte de confident, toujours présent, sans aucune critique ni aucun jugement. Dans son sac à main, dans la poche d’un manteau, sur sa table de nuit ou celui de son bureau, voire même sur son Smartphone. Ce livre, ce compagnon qui nous parle dans notre lit, sur notre canapé, dans le bus, sous l’ombre d’un arbre, ou sur le banc d’un parc. Peu importe où et quand, il est toujours là. Il nous aspire, tel un trou noir, dans le sillage de son histoire, de son intrigue ou de ses personnages. Pendant la parenthèse d’une lecture, nous disparaissons de notre réalité, de notre quotidien. Le livre nous donne finalement l’opportunité de sortir de l’histoire de notre propre vie dont nous sommes, pour beaucoup, de simples spectateurs. Nous entrons dans une parenthèse. Nous nous « isolons ». C’est peu dire ! Combien de fois nous a-t-on reproché de ne pas écouter, ou de n’avoir pas simplement entendu ? Et pour cause ! Quand on est plongé dans l’abysse des mots, il est difficile de remonter ! Il faut des paliers, comme en apnée !

Il existe une pléthore de solutions pour résoudre les tracas du quotidien : le sport, la gastronomie (gargantuesque cela va de soi !), le sexe, les sorties, les amis, l’alcool (malheureusement), le travail, le sommeil, la télé, les discussions ou encore d’autres passions susceptibles de nous changer les idées en évitant de penser ou au contraire qui nous aident à porter notre — lourde — attention pour la transformer en une concentration extrême ailleurs. Ces solutions ne rendent pas nos soucis plus légers et n’ont un effet que temporaire, uniquement destiné à nous faire oublier l’espace d’un instant. Moins souffrir ou ne plus souffrir. Devenir un amnésique de la souffrance. Ces solutions nous détournent de notre tristesse, de notre incompréhension, de notre douleur. Mais pour combien de temps ? Et quelle en est l’efficacité réelle ? Des solutions qui ne sont finalement pour la plupart, qu’une fuite. Avez-vous regardé « Le fugitif », réalisé par Andrew Davis en 1993 ? Ces solutions ne sont pas si lointaines du scénario de Jeb Stuart et David Twohy. On ne devient finalement qu’une bête, toujours en fuite, traquée par ses peurs et ses doutes, coincée dans l’incapacité de retrouver une vie normale. Nous devenons prisonniers de nous-mêmes. Prisonniers de notre vie.

La Reading cure est, à mon avis, une solution alternative intéressante ! Il est certes difficile de trouver chez nous des bibliothérapeutes comme en Outre-Manche, et je ne suis d’ailleurs même pas convaincu que ce concept marcherait chez nous…mais il est indéniable qu’un type de lecture, ou une histoire particulière puisse, en plus de de nous rendre amnésiques l’espace d’un moment, nous apporter des réponses (au moins partiellement !). Et par la même occasion d’ouvrir des portes intérieures qui étaient restées encore bloquées ! Des mots qui deviennent des clés et qui nous ouvrent les yeux sur la façon de gérer un problème, ou qui nous le montrent tout simplement sous un angle différent. Des mots qui deviennent un autre regard. Une histoire dans laquelle on va se retrouver, s’identifier. Des comportements et des valeurs adoptés par les personnages qui vont nous parler et faire écho en nous. Un miroir de nos problèmes mais qui nous place en tant que spectateur et qui nous apporte le recul — difficile à avoir lorsqu’on a la tête dans le seau — nécessaire pour développer notre objectivité et notre bon sens afin d’adopter THE meilleure solution à un moment donné. Une façon aussi de se dire que finalement, on est pas tout seul à vivre telle ou telle expérience ; que d’autres l’ont vécue aussi, la vivent et la vivront bien après nous. Mais gardez à l’esprit que, même si la Reading cure peut servir de prisme pour améliorer notre vue sur un paysage, elle ne fait pas de nous des voyageurs… Quoi qu’il en soit, si vous avez entre les mains un ou des livres qui peuvent guérir ou accompagner un(e) ami(e), un(e) proche, un(e) amoureux(se), un enfant, un(e) anonyme ou qui sais-je, conseillez-le lui. Tendez-lui un livre.

Nos problèmes sont juste une histoire de maux à soigner. Aujourd’hui, vous êtes lecteur de votre vie. Et si demain vous en deveniez l’auteur ?

Share

Attentions en citation

mai 1, 2011 dans Citations et aphorismes de Nathan Malory

 

Les petites attentions, on n’y prête pas toujours attention. Pourtant elles sont la démonstration d’un coeur en expression et savent se frayer un chemin jusqu’à nos émotions.


Share
Empowered by My Advanced Settings, by Xhanch Studio