Les mots en citation

février 26, 2011 dans Citations et aphorismes de Nathan Malory

 

Les mots sont des valeurs à transmettre. Mais ils ne sont pas à garder pour soi. Et nous dans tout ça ? Nous ne sommes que des relais mais il est de la responsabilité de chacun de savoir quoi en faire.


Share

Adieu la vie !

février 24, 2011 dans Poésie souffrance, Recueil "Tourbillon", Un peu de poésie, Œuvres littéraires

 

Aujourd’hui j’ai pensé à toi

C’est pas la première fois

Mais je me suis dit qu’il était temps de divorcer toi et moi

 

Tous les deux on en aura passé du temps ensemble

Et combien de moments partagés

Dans la mélancolie ou l’allégresse

Avec des larmes de joie ou de tristesse

Mais plus souvent dans le désespoir et la douleur

Que dans l’espoir et le bonheur

 

J’sais pas encore si tu vas me manquer

Ou si je vais te regretter

Mais là aujourd’hui, je sais que toi et moi c’est fini et terminé

 

Tout ce que je te demande

C’est de me donner encore un peu de temps

J’ai pas envie de partir juste comme ça

En un claquement de doigt

Tu sais, dire Adieu, ça peut prendre du temps

J’ai des affaires à ranger, à classer, à terminer

Et des explications à donner

Avant de m’en aller

Alors ? C’est quand que t’es dispo pour notre dernier rendez-vous ?

 

Nathan Malory - Recueil « Tourbillon », éditions Arkhadia

Here is the Music Player. You need to installl flash player to show this cool thing!

Share

Tombé dans les mots !

février 22, 2011 dans À propos de Nathan Malory, Être écrivain

Aïe ! Maman, bobo !

J’ai toujours été bercé par les mots. Qui ne l’a pas été d’ailleurs ?

Par les contes que nos parents nous racontent pour nous border, enfants. Par ces histoires que l’on voit ou entend. Par ces histoires, remplies d’images, de symboles et de mots que l’on s’invente à soi-même ; avec l’intention consciente ou pas de nous mentir à nous-mêmes ou pour le plaisir nécessaire de se construire son propre monde intérieur. Un monde de rêves et d’espoirs où tout est permis. Peut-être le seul « vrai » moment de notre vie où on est un héros. Pas aux yeux des autres. Non. Ce monde intérieur nous est intime, c’est notre jardin secret. Nous sommes un héros à nos yeux. « Je suis un héros ». « Je suis une héroïne ».

Je me souviens des heures passées, étant enfant, à lire ! Y compris en vacances, jusqu’à 4 livres par jour ! « Les six compagnons » de Paul-Jacques Bonzon, « Sherlock Holmes » de Sir Conan doyle, « Arsène Lupin », de Maurice Leblanc m’ont accompagné pendant ma première partie de vie.

Ainsi que certains livres qui m’ont marqué à mon adolescence, tels que : « Fahrenheit 451″ de Ray Bradbury, « Ravage » de René Barjavel, « Les robots de l’aube » d’Isaac Asimov… Ainsi que d’autres auteurs tels que Stephen King, Agatha Christie, Maurice G. Dantec, Mary Higgins Clark, Patricia Highsmith et beaucoup d’autres…

Bien sûr je me suis aussi plongé dans Jules Verne, un auteur de génie, un visionnaire ! (Selon l’Index Translationum de l’Unesco, il serait d’ailleurs l’auteur de langue française le plus traduit dans le monde avec pas moins de 4223 traductions !)

Je me suis toujours demandé s’il n’avait pas percé le secret du voyage dans le temps…Des histoires extraordinaires, tirées d’on ne sait où ! Des personnages charismatiques. Des engins qui n’existaient pas encore à l’époque.

Le gentleman Phileas Fogg avec son flegme britannique. Michel Strogoff avec son sens du devoir et de l’importance de la parole donnée. Le Capitaine Nemo avec son génie et ses convictions philo-sociétales. Cyrus Smith et l’étendue de son savoir. Arsène Lupin avec tous ses talents. Sherlock Holmes et son sens de l’observation et de l’analyse. Clarisse McClellan avec sa libre pensée, et encore beaucoup d’autres…autant de personnages qui ont commencé à façonner (je ne m’en rendais pas encore compte à l’époque) mon imaginaire de petit garçon et à contribuer à ma future vie d’homme.

Des lectures qui m’ont donc accompagné. Soigné. Fait rêver. Une rencontre, déterminante, avec les mots. Des lectures qui m’ont appris à regarder, à observer, à écouter, à être curieux, à vouloir comprendre ce qui m’intriguait, à penser. Des lectures qui m’ont appris à apprendre. Des lectures qui m’ont construit et fait grandir. L’une de ces rencontres qui changent la vie.

Et vous ? Comment avez-vous rencontré les mots ?

Share

Mes compagnons d’écriture

février 19, 2011 dans À propos de Nathan Malory, Être écrivain

 

 

Share

Extrait de la nouvelle « Au hasard d’un virage »

février 19, 2011 dans Extraits de nouvelles, Recueil "De l'autre côté du miroir", Œuvres littéraires

 

Le 12 mai 2002. C’était il y a deux mois. Une date qu’elle n’oubliera jamais. 7 ans qu’elle n’avait plus parlé à son père. Une « banale » dispute comme il en arrive souvent. 7 ans pour se rendre compte qu’il s’agissait d’une simple incompréhension. 7 ans de blanc. 7 ans de souffrance vécue par la mère. Dommage collatéral sans doute comme il en existe partout. Une mère qui s’est battue avec l’amour d’une mère et d’une épouse. 7 ans de lutte pour les réconcilier. Elle y était finalement arrivée. Des larmes de cœur. Des larmes de famille. Des larmes d’émotion. Des larmes d’amour. Une victoire qui fut une réunion. 7 ans à rattraper. [...]

 

Nathan Malory - Recueil « De l’autre côté du miroir »,

éditions Arkhadia


Share

Désir en citation

février 16, 2011 dans Citations et aphorismes de Nathan Malory

 

Jouez du désir pour créer du plaisir !


Share

Ombre

février 12, 2011 dans Poésie souffrance, Recueil "Tourbillon", Un peu de poésie, Œuvres littéraires

 

Relation de premier ordre

Amitié de qualité

Tu m’as toujours accompagné

 

Toujours à m’observer

Prête à me protéger

Ton humilité m’a toujours impressionné

 

Tu n’as jamais cherché la reconnaissance

Ni la gloire

Tu t’es simplement contentée de la discrétion

 

Mais je t’ai toujours reconnue

Toujours appréciée

Toujours remerciée

 

Avec tes dons de polymorphe

Tu t’es toujours adaptée

À chaque situation

 

Prenant le contrôle de la situation

Quand il le fallait

Comme il le fallait

 

Sans jamais rien me demander en retour

Un simple don de toi-même

À la hauteur de ce que tu es

 

Nathan Malory - Recueil « Tourbillon », éditions Arkhadia

Here is the Music Player. You need to installl flash player to show this cool thing!

Share

Promotion de « Tourbillon » en vidéo !

février 11, 2011 dans Événements, Recueil "Tourbillon", Œuvres littéraires

Sur Youtube
[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=Lc_MDMsS91c[/youtube]

 

Sur Dailymotion
[dailymotion width="400" height="300"]http://www.dailymotion.com/video/xfutwm_tourbillon-de-nathan-malory-edite-aux-editions-arkhadia_creation[/dailymotion]

 

Sur Vimeo
[vimeo]http://vimeo.com/17323806[/vimeo]

Share

Courage en citation

février 7, 2011 dans Citations et aphorismes de Nathan Malory

 

Le vrai courage consiste à se dévoiler, non à se cacher.

 

Share

Extrait de la nouvelle « Tempus fugit »

février 4, 2011 dans Extraits de nouvelles, Œuvres littéraires

Anastasiya se replongea dans ses pensées et se rappela ce singulier cadeau qu’on lui avait remis.

Elle le sortit de son sac. Bien qu’il faisait nuit, les lumières et néons des rues semblaient danser de façon alternative dans le taxi. Ces « démons de lumière » comme elle aimait appeler ce phénomène lui permettaient de voir clairement cette enveloppe.

Elle la regarda attentivement. Forme carrée. De couleur beige et unie, son prénom habillait le verso et il y avait une marque au dos qui ressemblait à un cachet de cire. Une marque rouge sang avec l’initiale « V » qui l’arborait.

Elle la retourna encore un instant entre ses mains sans oser l’ouvrir. Elle prit une grande inspiration, souffla lentement et l’ouvrit avec son épingle à cheveux.

Elle en extirpa un mot écrit à la main, avec encore la même initiale : [...]

 

Share
Empowered by My Advanced Settings, by Xhanch Studio